• Ma Maîtresse a décidé de vraiment se prendre en charge .

    Etonnant alors qu'elle ne voit jamais sa naturopathe , elle allait acheter un truc dans un magasin , elle la croise et lui parle de son soucis .

    Celle ci lui indique un produit que ma Maîtresse ne connait pas du tout : la phycocyanine , un complément contenu dans la spiruline , une algue toute bleue .

    Ma Maîtresse en prend depuis 1 mois et demi , elle ressent les bienfaits de ce produit et le recommande aux gens qui se sentent fatigués. 

    Pour ceux ou celles qui ont envie d'en prendre voici le lien .

    Ma Maîtresse est contente car sa dernière prise de sang était stationnaire .

    Espérons que cela continue .

    Ma Maîtresse

    Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  • Le jour de la visite de la fontaine du Vaucluse , un article a retenu mon attention. En visitant le moulin à papier , dans la galerie se trouvait une exposition de Versailles .Toute une maquette y était exposée ( désolée je n'ai pas pensé à prendre des photos ).

    Un travail magistral se trouvait exposer à nos yeux : la vie à Versailles .

    Voici la suite pour l'hygiène .

    L'hygiène,l'eau:un danger !

    L'eau était un danger , on pense que l'eau élargit les pores de la peau , s'infiltre dans le corps et l'infecte .

    La solution la toilette sèche , les nobles changeaient leurs vêtements jusqu'à 6 fois par jour .

    Vivre dans le parfum :

    -s'enduire le corps de substances aromatiques (notre eau de toilette)

    -se frotter les mains et le visage avec un tissu parfumé (notre lingette)

    -se coudre des sachets de senteurs prés des aisselles ( notre déodorant) 

    -dissimuler des pétales de rose dans les chapeaux.

    -asperger gants, mouchoirs, éventails.

    Pour la bonne haleine et les bonnes dents :

    :-une brossage avec de la poudre abrasive ,os de seiche ou  pierre ponce

    -pour les blanchir, une pâte de racine d'iris

    -et des dragées à croquer , menthe, clou de girofle , cannelle .

    Où sont les toilettes ?

    -la chaise percée 

    Chacun y fait <<ses affaires publics>>  , même le roi .

    Progressivement , elle est enfermée dans une pièce : la garde de robe .

    -le pot de chambre 

    Pour ceux qui ne possèdent pas de chaise percée

    -la bourdaloue 

    Le pipi debout pour les femmes

    les visiteurs se soulagent où ils peuvent , et le tout est jeté soit dans des fosses reliées par un égout , soit par la fenêtre ....

     

     

     

     

    Yahoo!

    6 commentaires
  • Voici une photo sur le magazine municipal du mois de juillet 2020 .

    L'humour du conseil municipal :

    Conseil municipal

    Notée ci-dessous la photo 

    <<une photo historique qui restera "masquée" dans nos esprits !>>

     

    Yahoo! Pin It

    7 commentaires
  • Nous voulions visiter ensuite Gordes , mais impossible de trouver une place pour notre voiture , trop de monde .

    Petit périple (suite)

    Petit périple (suite)

    Nous sommes allés vers l'abbaye de Sénanque , une végétation dense entoure l'abbaye .

    Petit périple (suite)

    Petit périple (suite)

    Petit périple (suite)

     

    Pour arriver à l'abbaye une route en sens unique très étroite.

    Petit périple (suite)

     

     

    Petit périple (suite)

    Petit périple (suite)

    Retour au parking où ces 3 arbres ont attiré mon regard d'un vert hyper vif parmi les chênes verts foncés .

    Petit périple (suite)

     

    Notre périple se termine , nous retournons dans notre location à St Didier où les hôtes sont très accueillants .

     

    Yahoo! Pin It

    3 commentaires
  • Le moulin Vallis Clausa situé le long du Vaucluse, fabrique du papier chiffon de haute qualité , selon les techniques traditionnelles datant du XV siècle.

    Mais c'est aussi un centre faisant travailler une vingtaine d'artisans : travail du cuir , peinture sur verre, sur soie , sur porcelaine , peintures, sculptures, jouets sur bois , produits régionaux ... 

    Un moulin

     

    On peut y voir d'anciennes machines typographiques et lithographiques, des presses, cisailles et massicots.

     

     

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

    Un moulin

     

    Le magasin du moulin propose des feuilles de papier chiffon, avec ou sans inclusions de fleurs , toutes sortes de textes, poèmes, illustrations, imprimés sur le papier fabriqué sur place.

    Un moulin

    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  • Le lendemain nous nous sommes baladés dans la région .

    Sur la route des paysages originaux , le cyprès à l'honneur 

    Petit périple

    Petit périple

    une roche taillée 

    Petit périple

    Des km de vignes 

    Petit périple

    Des clôtures de pierres entassées l'une sur l'autre , impressionnantes !!

    Petit périple

    Nous sommes retournés revoir la fontaine du Vaucluse 

    L'entrée du village 

    Petit périple

     

    Le cours d'eau tout vert , du au feuillage dans l'eau .

    Petit périple

     

     

    Nous marchons tranquillement , peu de monde un régal !

    Petit périple

     De gigantesques platanes longent la rivière 

    Petit périple

     De plus en plus de rochers 

    Petit périple

     puis l'eau disparait , nous approchons de la résurgence 

    Petit périple

     Une ligne blanche sur la roche est la trace que laisse l'eau en février , lors de la fonte des neiges .

    Petit périple

     Maurice s'est approché du fond .L'eau est tout bleue , toute belle .Lilou n'a pas osé s'approcher tout prêt , quelle peureuse !

    Petit périple

     En repartant de la fontaine , la marée humaine est arrivée .Je ne pensais pas qu'il y ait eu autant de monde .Lilou ne pense qu'à une chose : se mettre dans l'eau et se rafraîchir .

    Petit périple

     

    Yahoo! Pin It

    6 commentaires
  • Avant d'aller dans notre location , nous avons découvert un parc où coule un cours d'eau "L'Ozon" . Lilou la voyant a couru s'y plonger , quel régal !!

    Petit périple

    Petit périple

    Petit périple

    Petit périple

    Un peu de fraîcheur sous l'ombre des arbres .

     

    Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  • Nous voilà partis quelques jours découvrir cette fameuse exposition à Carpentras .

    Festival XXL d'art contemporain 

    "Y'A DE L'ART DANS L'AIR"

    3 EXPOS XXL dans le ciel de Carpentras !!

    Thème proposé "Milles et une couleurs" 

                        1. Les papillons 

    Carpentras


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Carpentras

    Carpentras

    Carpentras

    Carpentras

    Carpentras

    Nous avons fait tout le tour de la ville pour chercher mon tableau et voilà que soudain Maurice se rend compte qu'un tableau se trouve d'un coté et un autre de l'autre côté .J'avais demandé où se trouvait ce fameux tableau "L'automne", un organisateur m'avait indiqué le nom de la rue , nous ne l'avions pas trouvé .Il a fallu revenir sur nos pas , avec une chaleur horrible , nous transpirions à grosses gouttes .

    Enfin le voilà !

    Le bâtiment derrière le tableau est l'office du tourisme , point de départ de notre recherche !

    Carpentras

     

    2. Les  parapluies de Carpentras 

    Carpentras

    Carpentras

    Carpentras

     

     

    3. Les bulles du pape 

    Carpentras

     

    Carpentras

     

    Et quelques attrape-ves 

    Carpentras

     

    Une bien belle exposition originale !!

     

    Yahoo! Pin It

    6 commentaires
  • La prochaine fois que vous vous laverez les mains et que vous trouverez la température de l'eau pas vraiment agréable, ayez une pensée émue pour nos ancêtres. Voici quelques faits des années 1500 :

     La plupart des gens se mariaient en juin, parce qu'ils prenaient leur bain annuel en mai et se trouvaient donc encore dans un état de fraîcheur "raisonnable" en juin. Mais évidemment, à cette époque, on commençait déjà à puer légèrement et c'est pourquoi la mariée tentait de masquer un tant soit peu son odeur corporelle en portant un bouquet. C'est à cette époque qu'est née la coutume du bouquet de la mariée.


     Pour se baigner, on utilisait une grande cuve remplie d'eau très chaude. Le Maître de maison jouissait du privilège d'étrenner l'eau propre ; suivaient les fils et les autres hommes faisant partie de la domesticité puis les femmes et enfin les enfants... Les bébés fermaient la marche. À ce stade, l'eau était devenue si sale qu'il aurait été aisé d'y perdre quelqu'un.. D’où l'expression Jeter le bébé avec l'eau du bain !


     En ces temps-là, les maisons avaient des toits en paille, parfois même la maison n'était qu'un toit. C'était le seul endroit où les animaux pouvaient se tenir au chaud. C'est donc là que vivaient les chats et les petits animaux (souris et autres bestioles nuisibles), dans le toit. Lorsqu'il pleuvait, celui-ci devenait glissant et il arrivait que les animaux glissent hors de la paille et tombent du toit. D'où l'expression anglaise "It's raining cats and dogs" ("Il pleut des chats et des chiens").


     Pour la même raison, aucun obstacle n'empêchait les objets ou les bestioles de tomber dans la maison. C'était un vrai problème dans les chambres à coucher où les bestioles et déjections de toute sorte s'entendaient à gâter la literie. C'est pourquoi on finit par munir les lits de grands piliers afin de tendre par-dessus une toile qui offrait un semblant de protection. Ainsi est né l'usage du ciel de lit. Bien évidemment, les plus pauvres devaient s'en passer...
     

     À cette époque, on cuisinait dans un grand chaudron perpétuellement suspendu au-dessus du feu. Chaque jour, on allumait celui-ci, et l'on ajoutait des ingrédients au contenu du chaudron. On mangeait le plus souvent des légumes, et peu de viande. On mangeait ce pot-au-feu le soir et laissait les restes dans le chaudron. Celui-ci se refroidissait pendant la nuit et le cycle recommençait le lendemain. De la sorte, certains ingrédients restaient un bon bout de temps dans le chaudron...
     
     
     Les plus fortunés pouvaient s'offrir des assiettes en étain. Mais les aliments à haut taux d'acidité avaient pour effet de faire migrer des particules de plomb dans la nourriture, ce qui menait souvent à un empoisonnement par le plomb (saturnisme) et il n'était pas rare qu'on en meure. C'était surtout fréquent avec les tomates ce qui explique que celles-ci aient été considérées pendant près de 400 ans comme toxiques.
     

     Le pain était divisé selon le statut social. Les ouvriers en recevaient le fond carbonisé, la famille mangeait la mie et les hôtes recevaient la croûte supérieure, bien croquante.
     

     Pour boire la bière ou le whisky, on utilisait des gobelets en plomb. Cette combinaison mettait fréquemment les buveurs dans le coma pour plusieurs jours !
     

     Et quand un ivrogne était trouvé dans la rue, il n'était pas rare qu'on entreprenne de lui faire sa toilette funèbre. Il restait ainsi plusieurs jours sur la table de la cuisine, où la famille s'assemblait pour boire un coup en attendant que l'olibrius revienne à la conscience : d'où l'habitude de la veillée mortuaire.
     

    La Grande-Bretagne est en fait petite et à cette époque, la population ne trouvait plus de places pour enterrer ses morts. Du coup, on déterra des cercueils et on les vida de leurs ossements qui furent stockés dans des bâtiments ad hoc afin de pouvoir réutiliser les tombes. Mais lorsqu'on entreprit de rouvrir ces cercueils, on s'aperçut que 4 % d'entre eux portaient des traces de griffures dans le fond, ce qui signifiait qu'on avait enterré là quelqu'un de vivant.
     
     Dès lors, on prit l'habitude d'enrouler une cordelette au poignet du défunt reliée à une clochette à la surface du cimetière, et l'on posta quelqu'un toute la nuit dans les cimetières avec mission de prêter l'oreille. Et c'est ainsi que naquit là l'expression «sauvé par la clochette».

     C'est une grenouille en marbre sculptée sur un bénitier à l'entrée de la cathédrale de Narbonne qui est à l'origine de l'expression imagée ‘’grenouille de bénitier’’. !!!!

     ....Qui a donc dit que l'histoire était ennuyeuse ??..!!
     
    Yahoo!

    6 commentaires
  •  

     Louis XIV n’a pris que deux bains dans sa vie : un le jour de son mariage et l’autre, la veille de sa mort. On a dû se demander si cela n’avait pas été la raison de sa mort !!! C’est qu’il a vécu fort longtemps pour l’époque, le vieux renard, 76 ans. et sans douche !

     Alors, to be clean or not to be?

     Les dames faisaient pipi debout les jambes écartées, en raison de leur encombrantes jupes, ça devait quand même éclabousser sur leurs bas et chaussures, et on n’ajoute pas certaines périodes du mois.

     Les escaliers de Versailles servaient de latrines, on se soulageait là où on se trouvait, alors au 17e siècle aussi, on se parfumait beaucoup.`

     - On portait vêtements de satin et bas de soie, sans sous-vêtements. Les changeait-on souvent ?? That is the question....
     
     - Mais l’amour, étant toujours l’amour, les puanteurs, les maladies de peau, les poux et puces et punaises ne gênaient point les effusions. On se grattait mutuellement !!

     Ceci ne figure pas dans les manuels d'histoire.
    Yahoo!

    3 commentaires