• L'allogreffe

    Voici 3 semaines que je suis à l'hôpital , jamais j'ai été voir depuis quand cette allogreffe était pratiquée .

    Pas si longtemps que cela cinquante ans , à mon avis très peu .

    La greffe allogénique est d’abord une formidable aventure humaine, centrée sur le don de soi. Le lien qui unit le donneur et le receveur est le fruit du hasard : lien familial relevant de la génétique mendélienne ou lien phénotypique entre non-apparentés. Il n’en demeure pas moins définitif et détermine une trace indélébile dans l’établissement de la chimère chez le receveur et la mémoire du donneur comme du receveur. La machinerie organisationnelle qui unit les centres greffeurs aux centres donneurs, les laboratoires d’histocompatibilité et les organismes internationaux responsables des registres de donneurs volontaires est exemplaire d’une solidarité réelle. Certes facilitée par les capacités actuelles dans le domaine de la communication, elle reste néanmoins une affaire humaine presque étrange à une époque où le repliement sur soi est partout mis en exergue. Le soin apporté au donneur et le respect absolu qui lui est dû sont des préoccupations constantes des équipes soignantes, bien antérieures à l’établissement des textes législatifs et réglementaires, mais encore très présentes .

    Je suis étonnée qu'un être humain ait pu se faire endormir afin de me donner sa moelle osseuse , une telle opération n'est pas anodine . J'ai eu droit à 2 poches en plus .Maintenant je suis un peu de lui même , je n'ai pas penser à cela du tout .

    Je n'ai pensé qu'à une seule chose grâce à lui ( ou grâce à elle ) je vais guérir et je lui dis MERCI .Quand j'y pense je lui dirai merci toujours et sans cesse ...

     

    « Ma chambre stérile Le net »
    Yahoo!

  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Février à 06:35
    Sylvie Barbizon
    Bonjour Marie-Christine, je voulais passer plus tôt mais j'ai eu pas mal de boulot ces derniers jours, et des petites tracasseries mais rien d'équivalent à ce que tu vis. Oui, tu pourras lui dire merci, c'est une formidable aventure, cela fait réfléchir bien entendu, comme tu l'indiques cette opération n'est pas anodine. Bises et courage encore!
      • Lundi 14 Février à 06:59

        Ce n'est pas vraiment une opération comme un don d'organe , mais une simple perfusion , je prendrai durant quelques temps des médicaments anti rejet , et ensuite je les arrêterai définitivement .

    2
    Lundi 14 Février à 08:50

    Hello Marie-Christine,

    J'ai lu tes propos avec la plus grande attention.

    Quelle délicatesse et quelle justesse dans tes propos. Un néophyte comme moi a tout compris et même un peu partagé ton ressenti avec ce donneur.

    Quelle belle aventure humaine, comme tu le dis si bien...

    Bizz.

    Gilles.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :