• - Le petit Emamnuel déménage à la campagne et achète un âne à un vieux fermier pour 100 euros

    - Le fermier doit livrer l'âne le lendemain, mais justement le lendemain :

    - Désolé fiston, mais j'ai une mauvaise nouvelle : l'âne est mort

    - Bien alors, rendez-moi mon argent.

    - Je ne peux pas faire ça. J'ai déjà tout dépensé...

    - OK alors, vous n'avez qu'à m'apporter l'âne.

    - Qu'est-ce que tu vas faire avec un âne mort?

    - Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola..

    - Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !

    - Certainement que je peux....

    -Je ne dirai à personne qu'il est mort.

    - Dans sa situation, le fermier se dit qu'il ne peut pas vraiment refuser.

    - Il amène donc l'âne au petit Emmanuel.

    - Un mois plus tard, il revient voir le petit Emmanuel.

    - Qu'est devenu mon âne mort?

    - Je l'ai fait tirer au sort. J'ai vendu 500 billets à 2 euros: ça m'a fait... une recette de 1.000 euros !!

    - Et personne ne s'est plaint ?

    - Seulement le gars qui a gagné. Mais je lui ai rendu ses 2 euros et il n'a pas fait d'histoire!

    - Emmanuel a vieilli et est devenu ministre des finances de la France,et depuis président .....

    - Et pour gagner plus, il s 'est toujours entouré d'ânes et continue à entuber tout le monde....!  

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  •  
    Il pleuvait à verse ce jour-là, et une grande flaque s'était formée devant la taverne d'Oberschaeffolsheim le Haut.
     Un vieillard alsacien était là, sous la pluie, avec une canne et une ficelle pendue au dessus de la flaque.
     Un touriste, parisien de surcroît, touché par ce qu'il voyait, l’approcha et lui demanda ce qu’il faisait là, sous cette pluie battante .
     «Je pêche » répondit le vieil alsacien, tout simplement.
     Pauvre bougre, pensa le brave touriste parisien, qui invita aussitôt le vieillard à l’accompagner dans la taverne pour  se sécher au chaud et prendre une boisson.
     Alors qu'ils buvaient leur gewurztraminer à petites gorgées, le gentil touriste, pensant faire plaisir au vieillard, lui demanda, un peu ironique :« Et alors, vous en avez attrapé combien, depuis ce matin ? »
     « Vous êtes le huitième » répondit le vieil alsacien, avec un grand sourire...  
    Yahoo!

    7 commentaires

  •  

    J'ai le plaisir de vous faire découvrir ce poème plein d' humour.

    Je n'en connais pas l'auteur mais il sait jouer avec les mots !!

    ------------------------------ ----------------------

     

     Le plaisir d'essence. (Ça commence bien !!)

     Dans ce monde de brut

     de moins en moins raffiné

     nous passons Leclerc de notre temps

     à faire l'Esso sur des routes, pour,

     au Total, quel Mobil ?

     On se plaint d'être à sec,

     tandis que le moteur économique,

     en ce temps peu ordinaire,

     est au bord de l'explosion,

     dans un avenir qui semble citerne.

     Il conviendrait de rester sur sa réserve,

     voire, jauger de l'indécence de ces bouchons

     qu'on pousse un peu trop loin.

     Il y a des coups de pompes

     ou des coûts de pompes

     qui se perdent.

     La vérité de tout cela sortira-t-elle du puits de pétrole ?

     Qu'en pensent nos huiles ?

     Peut-on choisir entre L'éthanol et l'État nul,

     voilà qui est super inquiétant!

     C'est en dégainant le pistolet de la pompe

     qu'on prend un fameux coup de fusil.

     Je vous laisse réfléchir sur cet axe-là ou sur ces taxes-là...

     

     Bonne route à tous !

     

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • DES sourires, pour chasser la tristesse,
    De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,
    De la confiance, pour faire disparaître les doutes,
    Des gourmandises, pour croquer la vie,
    Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,
    De la générosité, pour le plaisir de partager,
    Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,
    Du courage, pour continuer à avancer !
    Bonne Année à toutes et à tous !!

    2018

    Yahoo!

    6 commentaires
  • Chers amis  

     Les fêtes de fin d'année approchent et je voudrais partager avec vous une expérience personnelle au sujet de la consommation d'alcool et de la conduite.    

    Nous le savons tous, on risque de plus en plus gros si on se fait contrôler positif en rentrant chez soi après une soirée un peu arrosée chez des amis ou au restaurant.  

    Eh bien, il y a quelques jours, j'ai passé une très agréable soirée chez des amis : apéro, de très bons vins et un petit pousse-café, et bien que je me sentais parfaitement bien, j'ai eu l'intelligence de savoir que j'avais peut-être dépassé la limite.  

    Alors, pour la première fois dans de telles circonstances, j'ai pris un taxi (comme on me l'avait conseillé) pour rentrer chez moi. Heureusement d'ailleurs, car sur la route il y avait les policiers qui filtraient les véhicules et faisaient souffler dans le ballon, mais ils ont fait signe à mon taxi de passer et je suis arrivé chez moi sans incident.  


    C'était vraiment une surprise, n'ayant jamais conduit un taxi auparavant.  

     Je ne me souviens pas où je l'ai pris et maintenant je l'ai dans mon garage et je ne sais pas quoi faire avec !  

    Yahoo!

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires