•   
    " Si regarder en arrière te cause du chagrin
    ​ ​
        et regarder en avant t'inspire de la crainte, 
    ​ ​
          alors regarde à coté de toi " J'y suis!" 
    Le bonheur te garde gentil  
       Les épreuves te gardent fort
    Les chagrins te gardent humain
      Les échecs te gardent humble
    Mais seul l'espoir te fait avancer "  
     
     

    Un poème reçu

    Dessin de ma composition 

     
     
    Yahoo!

    2 commentaires
  • N O E L

                             C’est Noël…

    Souriez, rêvez, donnez, partagez, faites des voeux  

    Le temps est venu de croire en la magie des jours                              de fête !

     

                        Joyeux Noël à toutes et à tous !

     

    Yahoo!

    2 commentaires
  •  Actuellement,
    mon immeuble est sens dessus dessous.
    Tous les locataires en dessous
    voudraient habiter au-dessus !
    Tout cela parce que le locataire
    qui est au-dessus
    est allé raconter par en dessous
    que l'air que l'on respirait au-dessus
    était meilleur que celui que l'on respirait à l'étage
    en dessous !
    Alors, le locataire qui est en dessous
    a tendance à envier celui qui est au-dessus
    et à mépriser celui qui est en dessous.
    Moi, je suis au-dessus de ça !
    Si je méprise celui qui est en dessous,
    c'est parce qu'il convoite l'appartement
    qui est au-dessus, le mien !
    Remarquez... moi, je lui céderais bien
    mon appartement à celui du dessous,
    à condition d'obtenir celui du dessus !
    Mais je ne compte pas trop dessus.
    D'abord, parce que je n'ai pas de sous !
    Ensuite, au-dessus de celui qui est au-dessus,
    il n'y a plus d'appartement !
    Alors, le locataire du dessous
    qui monterait au-dessus
    obligerait celui du dessus
    à redescendre en dessous.
    Or, je sais que celui du dessus n'y tient pas !
    D'autant que, comme la femme du dessous
    est tombée amoureuse de celui du dessus,
    celui du dessus n'a aucun intérêt à ce que
    le mari de la femme du dessous
    monte au-dessus!
    Alors, là-dessus...
    quelqu'un est-il allé raconter à celui du dessous
    qu'il avait vu sa femme bras dessus,
    bras dessous avec celui du dessus?
    Toujours est-il que celui du dessous
    l'a su!
    Et un jour que la femme du dessous
    était allée rejoindre celui du dessus,
    comme elle retirait ses dessous...
    et lui, ses dessus...
    soi-disant parce qu'il avait trop chaud en dessous...
    Je l'ai su, parce que d'en dessous,
    on entend tout ce qui se passe au-dessus...
    Bref ! Celui du dessous leur est tombé dessus !
    Comme ils étaient tous les deux souls,
    ils se sont tapés dessus!
    Finalement, c'est celui du dessous
                                  qui a eu le dessus !  
    Yahoo!

    10 commentaires
  •   
    Elle m'a vue
    Elle était angoissée 
    Elle a senti une écoute
    Elle a déposé son fardeau
    Elle a promis
    Elle est partie
    Elle m'a oubliée ...
     
     
    Yahoo!

    4 commentaires
  • Monsieur


      
    Vous  êtes prof et bourge et je suis un  titi,

      Vous  êtes un Nantais et je suis un nanti  !
     
     N’êtes-vous  pas heureux en tant qu’homme de gauche
      Qu’un titi puisse avoir quelque argent dans sa  poche ?
      De plus je l’ai gagné en toute  honnêteté
      Sans voler
    sans  frauder ni même spéculer.
      J’ai  reçu
     de  par Dieu le  talent de séduire
      Et suis dès lors  vendeur d’émotion et de rire
    ,

      Ce  dont vous ne pouvez qu’assez peu  vous vanter  :
      Car lorsque je vous vois  paraître
     à  la télé
      Jean ai Marc d’un Ayrault  fatigué
     et  sinistre
      Dont on m’a assuré qu’il  est
     1er  Ministre !
     J’aime l’amour, la vie et le  jus
     de  la treille,
     Mon casier n’est en plus  chargé que de bouteilles.
     J’ai donc sans  coup férir
     du  jour au lendemain
     Fait ma niche fiscale  en mon nid de Néchain.
     J’aime mieux  exporter
     les  kilos que je pèse
     Que de risquer en  France une mauvaise Grèce !
     Votre  sécurité qu’on appelle sociale
     Ne soigne  pas encore les hernies fiscales,
     Je vais  donc me
     soigner,  disons à moindre frais,
     En buvant du pot  belge au lieu d’impôts français.
     Je reviendrai en
     France  un beau jour, quand le fisc
     Ne me dira  plus simplement : je confisque
     Mais  qu’il respectera le travail
     que  j’ai fait
      Pour concourir un peu  au
     bonheur des français.
      Pour n’être point  taxé
     d’être un inter « minable »

      J’arrête ici les frais car ils sont impayables ! 


     G. Depardieu

     

    Depardieu écrit à J-M Ayrault

     

    Affichage de Pièce jointe sans titre 00026.jpg en cours...Affichage de Pièce jointe sans titre 00026.jpg en cours... 

    Yahoo!

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique