•    

    B elle découverte que

    L es blogs , rencontre

    O riginale de

    G ens différents de

    G ars et de femmes

    U nis derrière un

    E cran, anonyme  

    U nion spéciale

    R éunion chaque jour ....

     

     

    Une vie s'installant 

    Entre les bloggueurs

    Illusion, imagination

    Amitié , rancoeur et autre     

    Le temps passant  

    Plus de nouvelle

    Plus d'écrit

    Juste un silence

    Sur mon écran

    C'était un nom

    "René, Renard, Abeille50 ..."

    Une émotion , des écrits

    Voilà la vie sur un écran

    Le néant ...

    Yahoo!

    5 commentaires
  •     Une question posée par JDS  ( journal des spectacles )vendredi 13 février à 12 heures  .

              J'ai répondu et résultat je gagne 2 entrées  pour un spectacle humoristique  au théâtre de Saint Louis "Walter belge et méchant " . Incroyable non ??
              Mardi soir mon époux et moi même sommes partis pour regarder ce spectacle , ravis . D'après le prospectus , durée d'une heure et demie , assis au premier rang , la salle est comble .
              Pas d'éclat de rire de ma part , juste un sourire durant ce divertissement , déception de cet humoriste , débit de paroles rapide , fin de phrase inaudible et seulement une heure de spectacle ...
    Dommage !

    Facebook

    Mais merci JDS !!

     
    Yahoo!

    7 commentaires
  • Chinois, c'est un drôle de nom pour une brioche !
    D'après mes recherches il semblerait que le gâteau devait plutôt s'appeler "gâteau escargot", ce qui en alsacien ce traduit par "schnakakuecha". Seulement voilà, lorsque le premier vendeur germanophone a voulu faire découvrir sa spécialité à un Français, celui-ci n'est pas arrivé à répéter "schnakakuecha" et s'est contenté de dire "pour moi, c'est du chinois". Le nom serait resté .

    Le chinois

     

    Pour la pâte à brioche :
    - 500 g de farine
    - 60 g de beurre
    - 60 g de sucre
    - 20 cl de lait
    - 1 oeuf
    - 1/2 cube de levure de boulanger
    - 1 pincée de sel

    Pour la farce :
    - du sucre en poudre
    - de la cannelle en poudre

    Pour le glaçage :
    - du sucre glace
    - du kirsch (facultatif)

    La recette du chinois à la cannelle :

    - Faire fondre dans une petite casserole le beurre avec 10 cl (faudra garder 10 cl pour plus tard) de lait, le sucre et le sel.

    - Verser la farine dans le bol du robot pâtissier (ou dans un grand saladier si vous êtes plus courageux). Ajouter l'oeuf battu et le mélange de la casserole. Mélanger le tout.

    - Verser les 10 cl de lait qu'il vous reste dans la casserole encore chaude, mais sans la faire chauffer davantage. Le lait doit être tout juste tiède pour y diluer la levure (s'il est trop chaud la levure ne fera pas monter la pâte). Emietter et mélanger jusqu'à ce que la levure ait fondu.

    - Ajouter ce mélange à la farine et pétrir pendant plusieurs minutes.

    La pâte doit reposer pendant environ 1h30 sous un torchon propre.

    Pour le façonnage :

    - Etaler la pâte avec un rouleau pâtissier sur une surface farinée. La pâte doit ressembler à un grand rectangle fin.

    - Saupoudrer du sucre et de la cannelle sur toute la surface de la pâte, puis enrouler la pâte de façon à en faire un long boudin.

    - Beurrer un moule rond, avec du papier de cuisson au fond pour faciliter le démoulage.

    - Couper la pâte pour en faire des petits escargots de la même hauteur que le moule, et répartir ces escargots dans le moule. Il faut laisser un peu d'espace entre chaque morceau, la pâte va continuer à gonfler pendant le préchauffage du four, et surtout pendant la cuisson.

    - Allumer le four sur 180°.  Un fois qu'il est assez chaud, enfourner pendant environ 25 minutes.

    Démouler le gâteau à la sortie du four.
    Préparer un glaçage épais avec du sucre glace et du kirsch (ou de l'eau pour une version sans alcool), et répartir le glaçage sur le gâteau encore chaud.

     

    Yahoo!

    3 commentaires
  • Humour toujours !!

    Uderzo

     

     

    Yahoo!

    4 commentaires
  •  

    Un village de Haute-Savoie installe de drôles de panneaux contre la vitesse  

     Quand les campagnes de prévention routières sont de plus en plus chocs, la mairie de Saint-Cergues, en Haute-Savoie, a choisi un ton humoristique et décalé. « Le syndrome du champignon » du graphiste Laurent Foucher est la nouvelle campagne de prévention contre la vitesse en voiture de ce village lancée par le maire, Gabriel Doublet : « Les images choc et violentes, ça ne marche plus car les gens en ont trop vu. On utilise l’humour pour essayer d’interpeller les gens sur un mode un petit peu différent. » explique-t’il à RTL aujourd’hui. La majorité des habitants a plutôt bien accueilli cette initiative même si pour certains habitants, « la seule chose qui fait effet, ce sont les gendarmes ».  

    Saint Cergues

     

    Saint Cergues

    Saint Cergues

     

    Saint Cergues

     

     

    Saint Cergues

     

    Saint Cergues

     

     

    Yahoo!

    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires